Ce mercredi 30 octobre 2019, contre l’avis très majoritaire de sa commission de gestion et des finances (Cogefi), le conseil communal a refusé de compenser la hausse entérinée du taux d’imposition cantonal de 1.5 point. Cette hausse fait suite à la reprise par le canton du financement des soins à domicile jusque-là à la charge des communes. Une baisse équivalente du taux d’imposition communal aurait été neutre pour les finances de Saint-Sulpice, la baisse des rentrées fiscales étant compensée par une baisse de la facture sociale.

Le groupe ICD, fidèle à son idéal libéral responsable, suivait très très largement les arguments de la Cogefi qui n’a guère été convaincue par les propos de la municipale des finances. Les commissaires qui rappelaient également la bonne situation financière, le très faible endettement et les provisions constituées lors du dernier exercice pour absorber les aléas de la péréquation.

Hélas pour les contribuables serpelious, après des échanges nourris, une très courte majorité du conseil, 2 voix!, a fait pencher la balance en faveur du maintien du taux communal à son niveau actuel. Ce qui signifie une hausse effective d’impôts de 1.5 point pour eux.

redaction_icd