Opposé à la candidate de l’ASSE jeudi 10 mars lors d’un débat, notre candidat à la Municipalité Marcel-A. Panzera revient sur quelques déclarations de celle-ci:

Mme Michel souhaite nous faire profiter de ses connaissances pour attirer des sociétés dans notre commune, en profilant l’avantage fiscal!

Oui c’est une bonne idée, qui n’est pas nouvelle en soit. Mais ceci reste un challenge car l’avantage fiscal de notre commune, avancé par Mme Michel, pourrait être impacté par la RIE 3 (la réforme de l’imposition des entreprises). En effet, où qu’elles aillent dans le canton elles pourront bénéficier de cette réforme et l’écart se resserrera. De plus, convaincre celles-ci d’y mettre leur siège social pour payer des impôts est un exercice peu évident. La fiscalité n’est de loin pas le seul facteur entrant en considération. Et il faut avoir les bonnes connexions.

 

Mme Michel avance l’argument de la proximité de l’aéroport (60 km)

Oui ça l’était dans le passé mais maintenant il faut plus d’une heure pour rejoindre l’aéroport en pleine journée : trop d’accidents et bouchons sur l’A1. Et pour le train, cela devient un cauchemar avec le nombre d’interruptions de trafic pour diverses raisons. En plus, le manque de parkings à l’aéroport devient un problème en période de vacances ou de manifestations à Palexpo et/ou à l’Arena.

 

Les supporters de Mme Michel avancent la nécessité d’avoir une femme de plus à l’exécutif

L’argument peut être entendu pour autant que la personne ait un minimum d’expérience des affaires communales, soit de faire moins une législature au Conseil Communal.

 

L’ASSE souhaite une municipalité « monocolore » en présentant un 5ème candidat

Plus de 95% des exécutifs (communes, cantons et Confédération) en Suisse sont « pluriels », ce qui est un élément majeur de la stabilité de notre pays et de son système politique.

Les cantons « monocolores » dans le 19ème & 20ème siècle sont devenus pluriels, car ils restaient trop conservateurs. Aujourd’hui la ville de Lausanne essaye de rééditer cette expérience. Est-ce que Saint-Sulpice veut suivre ??? Regardons où se trouvent des pays à l’exécutif monocolore tel la France !